ENTRE NOS MAINS


Très chers membres de l’association pour la santé de la Terre et du Vivant,

Il y a quelques jours, je vous annonçais mon retrait du poste d’animation à la faveur de changements professionnels. Mon intérêt et mon implication pour cette association, ses valeurs et ses objectifs restent cependant intacts.

Aussi, à la SOBAC je continuerai à travailler au développement d’un grand projet pour notre association, un moyen pour les agriculteurs de mieux valoriser les productions issues des technologies Marcel Mézy et pour les consommateurs de pouvoir identifier et acheter spécifiquement des aliments promouvant le développement durable de notre société.

Il y a quelques mois, le bureau, le conseil d’administration et l’équipe d’animation ont déposé le nom d’une marque et en ont validé la charte graphique. Ce projet vous sera dévoilé dans sa totalité quand tous les aspects légaux auront été finalisés.

Cette marque s’appelle Entre Nos Mains.

Elle portera les valeurs de notre association afin que puisse résider au cœur de nos vies le respect et la santé de la Terre, du vivant et des Hommes grâce à une agriculture valorisant les processus écologiques de la vie du sol.

Ce projet est ambitieux et porteur d’un réel potentiel de changement. Entre Nos Mains permettra aux citoyens de promouvoir un message fort : se nourrir est autant un acte personnel que collectif. En tant qu’outil de notre association, cette marque permettra la promotion de la qualité nutritionnelle et gustative de ses produits, de nouvelles pratiques agricoles et de la mise en relation des consommateurs avec les producteurs de nos régions. Les circuits courts et l’importance du rôle des artisans de l’alimentation seront également au cœur du développement de cette marque.

J’aurai donc le plaisir de travailler étroitement avec le bureau et le comité d’administration de l’association. J’aurai également le privilège de rester en contact avec tous les adhérents qui auront à cœur de porter ce projet et de le faire avancer le plus vite et le plus loin possible pour voir fleurir sur nos tablées familiales et dans nos cantines des produits porteurs de valeurs.

Alexandre Martin

Laissez un commentaire