Les GIEE


Les Groupements d’intérêt Economique et Environnemental sont des collectifs reconnus par l’Etat qui s’engagent dans un projet de modification de leurs pratiques visant des objectifs économiques, environnementaux et sociaux.

Le principe est simple : toute personne morale peut présenter un projet qui s’appuie sur des pratiques vertueuses pour la protection de l’environnement. De ce fait, les agriculteurs, en tant  qu’acteurs majeurs de l’écologie et de l’économie, peuvent mener à bien un projet pour obtenir la reconnaissance de la durabilité de leurs pratiques. Il est aussi possible pour les exploitants agricoles de se réunir afin de mutualiser leurs compétences et de répartir les ressources nécessaires à l’élaboration d’un projet. 

Les agriculteurs souhaitant présenter un projet peuvent s’appuyer sur des partenariats avec des filières, des collectivités territoriales ou même des associations.

Les actions prévues dans le projet doivent être mises en place sur le territoire où les professionnels agricoles ont leur exploitation. Ces actions doivent répondre aux différents piliers sur lesquels s’appuie le développement durable : économique, social et environnemental. 

Le dossier de candidature d’un GIEE doit être déposé auprès de la DRAAF après qu’un appel à projet régional ait été lancé. Suite à cette candidature, le dossier sera présenté et soumis à la commission régionale de l’économie agricole et du monde rural (COREAMR) et au Président du Conseil Régional. Le projet pourra ensuite être reconnu comme GIEE par le Préfet de la région concernée. 

Porter le nom de GIEE permet la reconnaissance officielle par l’Etat et prouve l’engagement et la volonté des agriculteurs de modifier leurs pratiques agricoles pour garantir des performances économiques, environnementales et sociales. 

Cette reconnaissance peut permettre aux agriculteurs d’obtenir de meilleures aides de financement du projet de la part d’organismes publics ou des collectivités territoriales. 

Votre association Santé Terre Vivant veut valoriser les innombrables volontés d’agir que observées sur le terrain. Nous souhaitons donc recueillir vos propositions de projet pour une agriculture environnementalement, socialement et économiquement durable, afin de les porter à la connaissance de l’Etat. Votre association sera ainsi une chambre de résonance de vos ambitions et un outil pour faciliter la création de vos GIEE, assurer leur pérennité, et garantir la labellisation de vos productions. Par les financements et la reconnaissance de l’Etat qu’ils apportent, nous avons la certitude que ces GIEE seront un outil de renforcement d’une agriculture vertueuse.

Nous ferons paraître un appel à projet de création de GIEE en janvier, accompagné d’indications concernant les mesures à mettre en œuvre et les exigences auxquelles se soumettre pour obtenir l’accord. Vous aurez la possibilité de nous faire parvenir vos projets jusqu’au 15 avril, date qui marquera le début du travail de l’équipe d’animation sur le projet qui aura été sélectionné. Afin d’en assurer la concrétisation, nous sélectionnerons pour 2020 celui qui offre le meilleur compromis entre, d’une part, le potentiel de concrétisation le plus rapide, et d’autre part, l’ampleur environnementale et économique la plus grande. Cette première campagne resserrée de création de GIEE sera l’occasion de porter efficacement les suivantes.

Nous sommes impatients de porter vos projets afin de vous faire reconnaître comme acteurs des transitions agro-écologiques ! 

Laissez un commentaire