Les plantes bio-indicatrices – L’ortie


Considérée à tort comme une mauvaise herbe, l'ortie est un véritable trésor pour le jardinier : plante bio-indicatrice, elle peut être utilisée du sol à l'assiette !

Fiche d’identité de l’ortie

Nom latin : Urtica dioica
Famille : Urticacées
Type de végétation : vivace
Feuillage : caduc
Période de floraison : printemps et automne

Description botanique de l'ortie

Description botanique

L’ortie est une plante vivace herbacée de couleur vert sombre haute de 60 à 150 centimètres. Elle est dite « dioïque » car les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds différents. Les feuilles sont recouvertes de poils urticants, lui permettant de se prémunir d’un broutage excessif par les herbivores.

Habitat naturel

On retrouve l’ortie dans toutes les régions tempérées du globe. Elle se plaît dans les sols humides et riches. On la retrouve principalement dans les forêts, le long des cours d’eau et dans les clairières et lisières.
Elle se plaît également dans les environs des habitations, en bordure des chemins et des routes et le long des haies et des clôtures.

Photo de feuilles d'ortie

Indications sur l’état du sol

On retrouve l’ortie en cas de présence d’excès de matières organiques végétale (bois mort, feuilles, résidus de culture) et animale (sur-pâturage, excès d’apport de lisiers/fumiers). Elle est également une plante signature d’un excès de fer dans les sols, soit par hydromorphisme (changement de l’état du fer par un excès d’eau), soit par des pollutions extérieures (boîtes de conserves, clous, vieilles ferrailles…).

Utilisations

L’ortie, malgré son image de « mauvaise herbe » est une plante particulièrement intéressante. Elle est ainsi utilisable aussi bien en alimentation humaine et animale, qu’en adjuvant pour les cultures.

  • Cuisine

L’ortie se consomme principalement sous forme de soupes.

  • Santé

L’ortie est une plante particulièrement riche en éléments nutritifs.
On utilise les feuilles d’ortie :

  • Pour lutter contre l’anémie grâce à leur richesse en fer
  • Pour reminéraliser grâce à leur richesse en silice et en minéraux
  • Dans les manifestations inflammatoires tels que les rhumatismes.

La racine d’ortie est utilisée dans les hypertrophies bégnines de la prostate.

Chez les animaux, l’ortie est également utilisée pour augmenter la quantité et la qualité du lait produit.

  • Jardin

L’ortie est un véritable couteau-suisse pour le jardinier. Elle peut être utilisée juste coupée ou broyée en poudre fine pour activer les composts ou au fond d’un trou de plantation pour aider à la reprise.
En purin (compter environ 1kg d’orties fraîches à faire macérer dans 10 litres d’eau), c’est une excellente source en arrosage d’éléments assimilables pour les plantes (azote organique, d’oligo-éléments, de minéraux et vitamines). Il permet également de stimuler la microflore et la microfaune du sol.
L’application de purin au niveau foliaire permet également d’activer les mécanismes de défense des plantes contre les pathogènes (parasites, attaques de ravageurs).

Photo cueillette ortie utilisations cuisine santé

Envie d’utiliser de l’ortie dans votre assiette ou votre potager ? Découvrez en vidéo comment la cueillir sans se piquer ! Clic ! 

Laissez un commentaire